news laofr.net • Afficher le sujet - Un colonel se suicide par solidarité avec les Hmongs

news laofr.net

Infos communautaires diaspora Laos en France
Nous sommes le Ven Nov 16, 2018 4:17 am

Heures au format UTC [ Heure d’été ]






Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Un colonel se suicide par solidarité avec les Hmongs
MessagePosté: Mer Déc 14, 2011 12:54 pm 
Hors ligne
Site Admin

Inscription: Lun Jan 09, 2006 10:23 pm
Messages: 533
Le journal de 20H du 15 décembre 2011 de France2 revient sur le geste du Colonel Jambon,
voir ici : http://www.pluzz.fr/jt-20h-2011-12-15-20h00.html
(dans le sommaire, puis à la 24ème minute)



Un colonel se suicide par solidarité avec les Hmongs
http://www.lefigaro.fr le 12/12/2011

Cet officier à la retraite a mis fin à ses jours au pied du monument aux morts d'Indochine de Dinan, pour protester contre le sort réservé à cette minorité du Laos, au côté de laquelle il a combattu dans les années 50.

C'était «sa dernière cartouche». Pour protester contre le sort infligé aux Hmongs du Laos, un colonel français à la retraite s'est tiré une balle dans la tête en octobre au pied du monument aux morts d'Indochine de Dinan, dans les Côtes-d'Armor, rapportent lundi nos confrères de Ouest France.

Robert Jambon, 86 ans, n'a jamais oublié avec qui il s'est battu. Mobilisé en Indochine de 1950 à 1954, le colonel a combattu aux côtés des Hmongs, cette minorité du Laos dont une partie avait décidé de rejoindre les Français et les Américains pour lutter contre les régimes communistes. Dans une lettre rédigée avant de se tuer et intitulée «Ma dernière cartouche, ultime combat pour une cause orpheline», Robert Jambon évoque «ces amis pas comme les autres». Il y parle de ces compagnons «tombés à ses côtés», comme «le chasseur Ba Lan» ou encore «le sergent Lienne», mort d'une balle dans la tête alors qu'il tentait de porter secours au soldat français.
Un «acte de guerre»

Le sort des Hmongs, il en fera une cause. Car depuis que le Laos est devenu communiste après le coup d'état de décembre 1975, ces derniers sont considérés comme des traîtres. Aujourd'hui, soixante ans après la fin de la guerre, ils sont toujours traqués et affamés dans les montagnes laotiennes par le régime communiste en place.

Pendant des années, Robert Jambon tenta d'avertir les plus hautes autorités de l'État de ce qu'il appelait «un génocide». En vain. Puis il y a eu en 2009 le coup de grâce, lorsque 4700 réfugiés Hmongs en Thaïlande ont été expulsés et rapatriés au Laos, qu'ils avaient fui trente ans auparavant. Si l'événement avait suscité une vague internationale de protestations à l'époque, le colonel n'acceptera jamais l'inaction qui s'en est suivi.

Découragé un temps, de son propre aveu, le colonel Jambon, commandeur de la Légion d'honneur, a finalement décidé qu'il allait subir le même sort que ses «frères d'armes» tombés 60 ans plus tôt sur les champs de bataille. C'est ainsi qu'il a justifié sa décision d'en finir, à 86 ans, non par «une fuite honteuse» mais par un «acte de guerre».


Lire la lettre d'adieu de Robert Jambon.

Image
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les Hmongs saluent leur "héros" français
http://www.lefigaro.fr 14/12/2011

Des exilés de la minorité Hmong ont salué aujourd'hui depuis les Etats-Unis l'acte d'un colonel français en retraite qui s'est suicidé en France au pied d'un monument aux morts d'Indochine pour dénoncer l'"indifférence" des autorités face au sort de cette minorité du Laos.

"Les anciens combattants Lao et Hmong saluent le sacrifice suprême du colonel Robert Jambon", a déclaré Wangyee Vang, président des anciens combattants Lao de l'America Institute, ajoutant dans un communiqué que le militaire était "un héros". "Jambon a donné sa vie pour tenter d'attirer l'attention internationale sur les attaques militaires incessantes et les violations des droits de l'homme conduites au Vietnam et au Laos sur ce peuple amoureux de la liberté", a-t-il ajouté.

Robert Jambon, un colonel en retraite, commandeur de la Légion d'honneur, s'est suicidé le 27 octobre au pied du monument aux morts d'Indochine de Dinan (Ille-et-Vilaine) pour dénoncer l'"indifférence" des autorités face au sort des Hmongs, minorité chrétienne et pro-occidentale victime, selon lui, d'un "véritable génocide" depuis l'avènement de régimes communistes au Laos et au Vietnam en 1975.

Robert Jambon, qui avait combattu aux côtés de Hmongs durant la guerre d'Indochine (1950-54), s'était notamment indigné de la faible réaction de la France et des Etats-Unis à l'expulsion de Thaïlande vers le Laos, en décembre 2009, de quelque 4.500 réfugiés hmongs qui avaient fui le Laos communiste. Quelque 250.000 Hmongs ont trouvé refuge aux Etats-Unis, un peu moins en France et en Australie.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Rapporter le message
Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 1 message ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com